Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Dating Online
La carrière
Nos Enquêtes
Le SNALC
Les Actualités
Les Congrès à venir (Inscriptions)
Les publications
sondages

Point sanitaire avec M. Le Recteur

4 janvier 2021

L’essentiel

Après avoir ouvert sur le fait que nous fêterons cette année les 200 ans de la naissance de Louis Pasteur et insisté sur l’importance de la vaccination face à l’épidémie de COVID 19, M. Le Recteur a fait un point sur la rencontre qu’il a eu dans la journée avec le docteur MORIN de l’ARS.

En substance, le nouveau variant est très contagieux mais les personnes vaccinées au moins deux fois sont bien protégées.

Par la suite, M. Le Recteur, Mme la Secrétaire Générale et Mme BOUTOLLEAU, Infirmière Conseil du rectorat de Besançon ont répondu aux questions des organisations syndicales.

  • La différence entre les protocoles du premier et du second degré

Elle tient aux différences entre les taux de vaccination.

  •  L’absence de différenciation entre les cas contacts intrafamiliaux et les cas contacts externes

En effet, le choix a été fait de ne pas différencier les deux, même si le contact au sein de la famille est forcément continu.

L’ARS a fait remonter cette problématique au ministère.

Par contre, il est rappelé qu’une personne ayant eu la COVID dans les deux mois ne peut être cas contact.

  • Consignes quant aux réunion parents / professeurs

Tout est dans la FAQ du ministère. On ne fait pas les réunions parents / professeurs par contre on s’efforce de recevoir les parents de manière individuelle.

  • Le maintien des cycles de natation malgré le bus et les vestiaires

Il faut maintenir le plus possible d’enseignements. L’idée est d’appliquer les gestes barrières.

  • L’obtention de masques et d’autotests dans les écoles

Mme la secrétaire générale est étonnée de cette question. Les IEN et les Directeurs doivent faire les demandes en matériel auprès de la DSDEN s’ils ne reçoivent pas les masques ou les autotests.

  • L’accueil des enfants de soignants

Il est important d’assurer la continuité de soin au moment où l’hôpital est très sollicité. Pour l’heure, l’annonce n’a pas été suivie de consignes ou de modalités.

  • La charge administrative accrue des directeurs d’écoles et des équipes face, notamment au contact tracing

Le protocole est en train d’être réétudié avec l’ARS mais il sera difficile d’alléger cette charge car l’école assure le tracing pour remonter ensuite à la DSDEN.

Le Recteur est navré de cette injonction paradoxale qui est la sienne. Il a le souhait d’alléger la tâche des directeurs ; mais avec la contagiosité du virus, il sait que leur charge va s’en trouver alourdie.

  • Une priorité vaccinale pour les enseignants

A l’heure actuelle, il n’y a plus de tension dans les centres de vaccination. Donc, cette priorité n’est pas nécessaire.

  • Les cas d’enseignants positifs avant le changement de protocole

Ils sont logiquement soumis au nouveau protocole. Mais les chefs d’établissement et les IEN communiquent bien avec leurs équipes sur ces sujets.

La FSU et le SNALC demandent une communication académique sur les sujets abordés, notamment sur ce dernier point.

Mme la Secrétaire Générale et M. Le Recteur estiment, encore une fois, que les chefs d’établissement et les IEN sont ceux qui communiquent le mieux avec les équipes car ils sont au plus près d’elles. Pour les informations plus générales, ils ont la FAQ du ministère. Il n’est pas nécessaire de multiplier les canaux.

L’avis du SNALC

Le SNALC a remercié M. Le Recteur d’organiser ces temps d’échanges autour des situations liées à l’épidémie.

Le SNALC a rappelé l’une de ses demandes fortes concernant la protection des personnelles, notamment dans le premier degré : l’institution doit fournir des masques FFP2.

Le SNALC a insisté sur la nécessité de communiquer mieux et plus rapidement avec les personnels qui se retrouvent à gérer un protocole nouveau littéralement du jour au lendemain.

Le SNALC est satisfait de n’avoir pas entendu parler d’idées saugrenues telles que le passe vaccinal pour les personnels afin de pouvoir accéder à leur lieu de travail.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi