Jean-Rémi GIRARD, président national, et Christophe GRUSON, secrétaire national chargé du premier degré, représentaient le SNALC lors d’une table ronde organisée par la Commission Culture et Education de l’Assemblée Nationale.

Chaque organisation syndicale disposait tout d’abord d’un temps de parole pour dépeindre la situation globale dans le premier degré.

Retrouvez ci-dessous le propos introductif du président national du SNALC sur :

Le manque d’attractivité du métier et ses causes

L’école inclusive

Les réunions et Blablatologie

Le rattrapage salarial sans contrepartie

La dégradation des conditions de travail

Dans un second temps, les députés des différentes formations présentes pouvaient adresser leurs questions aux représentants des personnels de l’Education Nationale. Jean-Rémi GIRARD fut très clairs sur des sujets cruciaux du premier degré :

 

 

La place du concours et ses conséquences

Les études sur les résultats des élèves ainsi que les causes des difficultés des élèves et des professeurs

La nécessité d’un vrai investissement de l’Etat

L’accompagnement du handicap et la catastrophe des PIAL

Le statut des AESH

Le danger des postes à profil

Le sport à l’école

L’expérimentation marseillaise

Les écoles rurales

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires et réactions