Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Dating Online
La carrière
Nos Enquêtes
Le SNALC
Les Actualités
Les Congrès à venir (Inscriptions)
Les publications
sondages

TRANSFORMATION DE LA VOIE PROFESSIONNELLE : EXPÉRIMENTALE ET LAMENTABLE

© Guy hold stack of cables. The scene is situated in a studio environment in front of a black background. The picture is taken with Sony A7 III camera

Dans la série “je tente et je verrai bien”, l’ex-ministre a lancé l’hameçon sans vraiment savoir ce qu’il y aurait au bout! 

Les dispositifs expérimentaux de la TVP sont un échec cuisant aussi bien dans leur structure que dans leur application. Les PLP ont subi ces tentatives empiriques insensées. Présentés comme une clef de la réussite des élèves et pâles copies du modèle d’excellence du compagnonnage, la co-intervention… et le chef d’oeuvre portent en eux le germe de leur faillite. 

Ainsi, le quota d’heures prélevées sur les heures disciplinaires pour l’enseignement pratique est insuffisant et trop saupoudré. En outre, l’enseignement imposé en classe entière ne facilite pas la transmission des savoirs et et savoir-faire qui sont l’essence de l’enseignement en LP. 

Dans la co-intervention, les heures imposées à des binômes qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble et le manque de temps de concertation-non rémunéré- sont source d’inefficacité. Inefficacité amplifiée par le récurrent souci de l’absence du binôme. 

Le chef d’oeuvre n’a pas fait non plus la preuve de sa pertinence et les évaluations de ces deux dispositifs sont loin d’être à la hauteur des objectifs annoncés. 

Quant à la répartition des heures consacrées à leur mise en place dans les emplois du temps, elle a été inégale dans les établissements. Intégrées au service ici et payées en HSE ailleurs, elles ont trop souvent servi de prétexte à des suppressions de poste s’ajoutant aux suppressions dues à la réduction des heures disciplinaires. 

La refonte des familles de métiers est une illustration supplémentaire d’une forme de bricolage expérimental de la TVP. La réduction fantaisiste de ces familles en un nombre limité permet certes des économies, mais entraîne surtout un enseignement superficiel et un appauvrissement des qualifications. La valeur des diplômes professionnels, déjà bien entamée par le CCF et la déprofessionnalisation de la classe de seconde, a encore pris du plomb dans l’aile… 

Le SNALC défend une remise à plat de la réforme de la voie pro par une réaffectation des heures disciplinaires et appelle à une concertation préalable pour créer un véritable enseignement professionnel. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi