En juin 2023, le Rectorat avait réuni les partenaires sociaux, en groupe de travail, afin d’exposer le plan d’accompagnement des parcours professionnels des personnels administratifs, énoncé par la circulaire du 22 novembre 2022.

Voici les grandes lignes qu’il faut connaître pour voir où l’on en est aujourd’hui :

I – Parcours professionnel :

Objectif :

  • Sortir de la relation classique n+1 de l’entretien annuel. Permettre à l’agent d’avoir un entretien avec la hiérarchie non directe.
  • Porter à la connaissance de l’agent les possibilités d’évolutions de carrière (liste d’aptitude, détachements, retours de détachement, l’étranger, ..)
  • Accompagner les collègues en cas de réintégration (disponibilité, détachement, CLM, CLD).
  • Informations portant sur les formations

Principe : les modalités d’entretien ont été définies par le Ministère par corps. Seront concernés :

  • Attachés :
  • dans leur 3è année d’exercice,
  • ceux qui sont au 7è échelon (dans la perspective d’accès au grade supérieur ou à un emploi fonctionnel).
  • SAENES et ADJAENES :
  • les collègues sur le même poste, ou service ou sur les mêmes missions, depuis neuf ans et plus,
  • les collègues qui sont dans la perspective d’une liste d’aptitude, d’un concours, souhait de mutation.
  • Personnels en réintégration (CLM, CLD, détachement, disponibilité)

II – Accompagnement

Chaque agent identifié par la DPAE serait invité personnellement à participer une réunion collective d’informations. La première information consisterait à la présentation de l’ensemble des dispositifs, du déroulement de carrière, comme la liste d’aptitude, le parcours de mobilité… Les CRH pourraient créer un parcours magistère sur la carrière.

Suite à cette réunion, les agents qui le souhaiteraient, pourraient solliciter un entretien individuel.

Pour les catégories B et C,les entretiens seraient conduits soit par un CRH soit par le N+2 pour le différencier de l’entretien professionnel annuel.

Pour les attachés, la réflexion s’est organisée par métier. L’entretien pourrait être conduit pour :

  • les adjoints gestionnaires des EPLE : par un agent comptable d’une autre agence comptable, par un CRH, par un SG des DSDEN ou par la responsable de la DAFIL,
  • les attachés en service : par les CRH, les secrétaires généraux adjoints, les SG des DSDEN, d’un responsable de division différente de celle de l’agent.
  • Les agents comptables : par CRH, les secrétaires généraux adjoints, les SG des DSDEN, la direction de la DAFIL et pourquoi pas la DGS de l’université.

Les personnels en réintégration ne serait pas concernés par cette réunion collective et auront un entretien individuel. Celui-ci pourrait être conduit avant leur affectation par les responsables de la DPAE et CRH

Les grilles d’entretien sont prévues par la circulaire. Une trace écrite de l’entretien sera versée dans le dossier de l’agent. Le référent pour le collègue pourrait être celui qui assurerait son accompagnement.

Volume de personnes concernés : environs 200 (40 dossiers Liste d’aptitude AAE + 90 dossiers Liste d’aptitude SAENES + 36 de la familles des agents ayant 9 ans sur le même poste, B et C mélangés+ 25 débuts de carrières)

III – Tutorat

Pour tous les personnels nouvellement nommés dans les 2 mois qui suivent la prise de poste, pour une durée de 6 mois.

Rôle de l’accompagnant :

  • accueil de l’agent dans l’environnement professionnel,
  • développement des compétences.

Il sera nécessaire de constituer un vivier suffisant en nombre et en maillage territorial. Aussi un appel en candidatures sera organisé. Les tuteurs retenus bénéficieraient d’une formation. Une réflexion est en cours sur la perspective d’une rémunération harmonisée et attractive. La validation des tuteurs pourrait être prononcée par les N+1

Il est prévu de :

  • développer une application permettant de déclencher le besoin en tutorat,
  • préparer un livret permettant de guider le tuteur,
  • permettre au tuteur de se prévaloir de sa mission dans les critères de promotions

L’animation de ce vivier sera confiée à la cellule recrutement.

IV – Développement de la transversalité

Constitution de réseau métier, inter-catégoriels, manageurs (culture commune, partage de pratiques, formations communes, rompre le sentiment d’isolement)

V – Moyens nécessaires pour la mise en œuvre des accompagnements

Il faudra constituer un vivier pour conduire les entretiens : huit CRH (en binôme avec un agent de la DPAE) pour un public estimé à environ 200 personnes.

Une réunion sera organisée pour les personnels susceptibles de mener les entretiens. Une des réflexions sera de savoir si la grille ministérielle sera maintenue dans son contenu ou remaniée.

Un parcours magistère pourrait également être mis en œuvre

La formation de ces meneurs d’entretien pourrait être animée par les 4 SG des DSDEN, le 2 SGA du Rectorat et des chefs de services

VI – Formations pour les entrants :

2 types de formations :

  • type système (droits et obligations des fonctionnaires, relations avec les partenaires, valeurs de la République,…),
  • type métiers (composantes professionnelles comme adjoint-gestionnaire, secrétariat de direction, gestionnaires RH, gestionnaires d’examen,…).

VII – Échéances :

  • réunion collective : entre octobre et novembre 2023
  • formation des meneurs d’entretien  : sept à novembre 2023
  • les premiers entretiens : décembre 2023 à mars 2024

Une communication du dispositif sera faite aux agents concernés, aux N+1, aux chefs d’établissement et les différentes divisions